Kumihimo & Samouraïs

2016-10-15
samourai

A l’époque Heian et Kamakura (794-1333), les techniques venues des pays voisins sont adaptées ingénieusement et évolues en une culture plus originale. A cette période de transition du pouvoir de l’aristocratie vers les samouraïs, le Kumihimo était largement utilisé dans le monde du bouddhisme, du shintoïsme, chez les nobles et les samouraïs qui utilisaient pour leurs ceintures et armures, les plus beaux Kumihimo décoratifs.

A l’époque Muromachi (1333-1573), la pratique de la cérémonie du thé se développe. Le Kumihimo, sous l’influence de la philosophie du Wabi et Sabi, devient plus sobre, avec des couleurs plus soutenues, plus élégantes et des techniques de tressage plus simples. Cette simplification serait due à des besoins en armures plus pratiques que décoratifs. C’est à cette époque où le Kumihimo se popularise, touchant non seulement les aristocrates, les samouraïs mais aussi le peuple, dans leur vie quotidienne.
L’époque du Momoyama (1568-1600) se caractérise par l’émergence d’une culture plus populaire, toute en force et splendeur, guidée par une nouvelle classe de riches marchands et l’essor des villes. . Cette dynamique se développe également pour le Kumihimo, qui devient plus ludique que pratique. De nombreux artisans d’armures qui créaient les Kumihimo d’ornement en parallèle, se spécialisent dans cet art.
C’est à cette période que le Nagoya obi, un tressage en rond de fils de couleur de 5m de longueur devient très populaire jusqu’au début de l’aire EDO (mi-17ème siècle) et sera utilisé jusqu’à la mi-18ème siècle.

A l’aire de l’Edo (1616-1867), environs 500,000 samouraïs résidaient à Edo (actuel Tokyo) et étaient de grands consommateurs de Kumihimo. ils utilisaient les Kumihimo pour orner leurs armures ou leurs épées tandis que les commerçants et les artisans les portaient en ceinture ou les utilisaient en décoration de meuble.

Comprehensive Treatise of Braids Volume I
Maru-dai Braids By Makiko Tada

Vous aimerez peut-être